Rechercher
  • Céline Chabert

L'art du crayonnage en miroir

Quand dessiner à deux mains renforce la conscience du corps et la coordination visuo-motrice.

Réveiller le plaisir d’apprendre

C’est en observant les séances du Dr Gettman, optométriste spécialisé dans la vision développementale, que le Dr Dennison constata que les enfants qui effectuaient des mouvements bilatéraux amélioraient leur vision et, qu’ainsi, ils progressaient également au niveau scolaire. Il décida d’utiliser cette activité dans ses centres d’apprentissage, en mettant l’accent sur la créativité, le jeu et l’innovation.

Ce mouvement fait maintenant partie des incontournables en Brain Gym® (également appelé Kinésiologie éducative). Il permet d’encourager le fonctionnement global du cerveau en utilisant le travail des deux yeux, la motricité symétrique des mains et la créativité.

Faire de ce processus un jeu


Pour commencer, il est conseillé de faire cet atelier avec les bras et les épaules afin de ressentir complètement la symétrie des mouvements par rapport à la ligne médiane, en nommant les directions (haut, bas, extérieur, intérieur). Le fait de nommer simultanément les gestes permet de créer ses propres références de repérage directionnel.


Si besoin : aider la personne au départ en se positionnant derrière elle pour guider ses bras. Dès que les deux mains sont en capacités de bouger ensemble (chacune étant le miroir de l’autre), supprimer le soutien.



La base du mouvement est intégrée ? C’est parti pour une exploration plus poussée et plus créative !


Il s’agit de passer à un format inférieur (tableau ou papier fixé au mur) et de gribouiller, dessiner, peindre, colorier… aux feutres, à la craie, aux pastels, à la peinture… bref, tout simplement se lâcher et s’amuser avec les formes, les couleurs, les lumières... expérimenter dans la joie et sans jugement de valeur.







Les capacités explorées


Cette activité est l’occasion de lier l’utile à l’agréable.

En travaillant au niveau visuel et kinesthésique, la coordination de l’œil et de la main dans les différents champs visuels est améliorée.

Ce qui a des répercussions sur :

· La latéralité (conscience de la droite et de la gauche)

· La vision périphérique

· La motricité fine

· Les aptitudes au mouvement (sport)

· Le décodage et l’encodage des symboles écrits (lecture, écriture)

· La conscience du corps


Les compétences comme la lecture, l’écriture, la pratique du sport, la créativité et la confiance en soi sont renforcées.

De plus, cet entrainement permet de libérer les tensions du dos et de dynamiser la posture.


N’hésitez pas à associer cette technique au mouvement du « Huit couché » pour accéder à votre plein potentiel.


Exemple de crayonnage en miroir



> Pour aller plus loin :

Envie de découvrir d’autres exercices ? d’approfondir vos connaissances ? - « Apprendre par le mouvements » de Paul Dennison (Editions Sully) - « Brain Gym : le mouvement, clé de l’apprentissage » de Paul & Gail Dennison (Editions Le Souffle d’Or)

Besoin de soutien ? Des difficultés d’apprentissage, des problèmes de coordination, le manque de confiance en soi, la peur de prendre la parole, etc. peuvent être abordées en séance de kinésiologie appliquée. Vous trouverez un kinésiologue certifié sur http://snkinesio.fr


Article paru dans le magazine Naturelles #10 (2018)

137 vues

© 2015 par Céline Chabert, kinésiologue certifiée par l'IFKA (Institut Français de Kinésiologie Appliquée) et adhérente au SNK (Syndicat National des Kinésiologues) sous le n° 2-10-15-380.

Céline Chabert, kinésiologue à Theys, massif de Belledonne, vallée du Grésivaudan, Dauphiné, Isère, Rhône-Alpes, France.
Céline Chabert, kinésiologue à Theys, massif de Belledonne, vallée du Grésivaudan, Dauphiné, Isère, Rhône-Alpes, France.
  • b-facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now