Rechercher
  • Céline Chabert

Génération « Dys- Hyper- TDAH… » : et si le Brain Gym® pouvait nous aider ?

Il ne dort pas, il bouge tout le temps, il crie, il pique des colères, il s’isole, il n’écoute rien, il me défie, il se met en danger, etc… autant de phrases pour décrire la diversité de comportements de ces enfants hors-normes.


Comment aider nos bambins à retrouver leur sécurité intérieure, reconnaitre leurs émotions et les gérer ?


Si le Brain gym est surtout connu pour ses vertus dans le secteur de l’apprentissage, il trouve également sa place auprès des enfants estampillés « turbulents ». Des activités simples et ludiques permettent de retrouver un fonctionnement optimal dans les 3 dimensions du cerveau : la concentration, l’organisation et la communication (voir l'article "L'antisèche au Naturel" ).


La particularité des ateliers destinés à cette catégorie d’enfants repose sur l’intégration « Corps – Cœur – Tête » . Celle-ci se déroule dans un environnement où la joie et le plaisir du jeu sont primordiaux pour la réussite de cette assimilation.


A aucun moment, l’adulte accompagnant parle d’exercices. Il fait appel à son imaginaire pour créer une histoire scénarisée où les enfants sont dans l’imitation des gestes, des bruits (oooh, aaah), des mouvements des yeux, de l’écoute…


Certains personnels d’école maternelle l’utilisent comme un rituel pour aller de la salle de classe à la salle de sieste. Ils ont imaginés une histoire où les enfants se retrouvent à la préhistoire, ils sortent de la caverne (la classe) et bravent les dangers naturels pour se rendre dans leur cabane suspendue (la salle de repos). Sur leur parcours (le couloir), ils vérifient l’absence de mammouths (regards à droite, à gauche), ils croisent des papillons qui les chatouillent (ils frottent des points d’acupuncture spécifiques), ils passent boire de l’eau à la rivière, (accès à l’information facilité), ils adoptent une démarche plus que chaloupée pour ne pas se faire remarquer par l’oiseau Vice-versa – cet oiseau avec un œil sur le bec et l’autre sur la queue ! – (mouvements croisés et traversée de la ligne médiane), ils ramassent des fleurs magiques, attrapent une corde imaginaire pour monter dans la cabane (exercice d’étirements) , etc, etc.


L’accompagnant, par le biais du jeu, amène l’enfant à effectuer les mouvements nécessaires à l’intégration « corps-cœur-tête », et ce, en traversant les différentes zones du cerveau : archaique, limbique et néo-cortex.

Il ne reprend pas l’enfant lorsque les gestes ne sont pas effectués dans les règles de l’art afin d’éviter tout stress (je suis nul, je ne sais pas faire, je n’y arriverai pas) et de rester dans la dynamique ludique. Par contre, il pourra exagérer les mouvements et l’histoire pour aider l’enfant à comprendre les gestes. Il respecte le rythme d’évolution de chacun.

Cette gymnastique des neurones permet de rétablir le calme et la sécurité intérieure tout en ramenant l’harmonie pour soi et sa sphère. C’est en effet en intégrant les gestes à travers chacune des étapes du développement moteur que les difficultés vécues sont transformées et intégrées.

Le corps en ressent un énorme soulagement.


Petit à petit, en allant au contact des émotions et en les nommant, l’enfant les reconnaitra et apprendra à les gérer.


Fini la théorie, place à la pratique !


> 1er défi, imaginez une histoire où vous intégrez la position COOK 


Mettre la jambe gauche sur la jambe droite, poser le bras gauche sur le bras droit et joindre les deux mains. Les enrouler. (Possibilité de faire jambe droite dessus + bras droit dessus)

Sur l’inspiration, coller la langue au palais. Relâcher la langue sur l’expiration. Faire plusieurs respirations complètes et sortir de la position.




Dans un 2nd temps, joindre les bouts des doigts (pouce contre pouce, index contre index…) et renouveler les mouvements respiratoires.

Cette position apaisante a un impact sur le centrage et l’écoute. Elle permet d’améliorer l’attention.




> 2ème défi, soyez curieux


Allez découvrir d’autres mouvements dans les livres, sur le web ou en vous inscrivant à une formation (il existe des petites formations d’une journée où l’on vous donne des supports type affiche, musique, etc pour vous aider dans le montage des histoires ; on vous apprend également toute une série de mouvements – comment les faire, dans quel objectif, ce qu’ils permettent – )


Avant tout, gardons notre âme d’enfant, jouons avec eux !


Saviez-vous que…


  • Brain Gym est  un programme éducatif créé dans les années 60/70 par Paul Denisson, Docteur en éducation.

  • Brain gym propose d’aider chacun à explorer sa manière d’apprendre, de se développer et d’évoluer à travers les expériences, le changement, l’acquisition d’habiletés nouvelles, ainsi que les défis de la vie quotidienne.

  • Brain Gym est enseigné dans des milliers d’écoles, dans plus de 80 pays et est traduit dans plus de 40 langues.

  • Brain Gym a été reconnu par la fondation nationale des États-Unis comme l’un des 10 programmes les plus efficaces et innovateurs pour améliorer l’apprentissage.


Article paru dans le magazine Naturelles #11 (2019)


Posts récents

Voir tout